Justice pour Nicolas

 Dernière mise à jour de cette page :

30/07/2016

Service gratuit facile et accessible à tous

Créer un site web

Informations diverses

Ce site Internet a été réalisé par l'Association de Soutien à Nicolas Pisapia

Appel à dons

La situation de Nicolas est devenue très grave et très critique après la décision inique de la cours d'appel confirmant la sentence de première instance sans tenir compte des arguments développés par ses avocats. Nicolas va continuer à se défendre.

Un appel aux dons a été lancé par l'Association de Soutien à Nicolas PISAPIA (ASNP). 

Venez à son secours par le lien ci-joint :


https://www.helloasso.com/associations/association-de-soutien-a-nicolas-pisapia 

Facebook

Dossier Presse07
2 Mo
Dossier_Presse07.pdf

Téléchargez la toute dernière version du dossier de presse préparé par l'ASNP

(ci-contre).

Evolution

Le Comité de soutien à Nicolas Pisapia s'est transformé le samedi 31 octobre 2015. Il s'est constitué en association dont le nom est : "Association de Soutien à Nicolas Pisapia" (A.S.N.P.). Un bureau a été élu par les membres fondateurs ; les statuts seront déposés dès que possible en préfecture.

Cette formalisation devrait permettre une meilleure communication afin d'éviter que des informations erronées (voir ci-dessous) continuent de circuler sur divers supports médiatiques.

 

La fuite des deux pilotes, qui a encombré ces différents supports ces derniers jours, s'est déroulée dans des conditions fort troubles, en dehors de tout cadre républicain et satisfaisant. Cet événement à grand spectacle a pollué toute l'information relative à cette affaire. Les interviews réalisées pour certaines chaînes de télévision ont été manipulées pour mettre en avant le seul "exploit" des pilotes, sans véritablement se soucier de ceux, dont Nicolas Pisapia, qui sont restés en République dominicaine et qui pourraient subir les conséquences d'une telle fuite indigne et égoïste. Heureusement les commentaires circulant sur la Toile ne sont-ils pas aussi unanimes sur la qualité de l'opération que le sont certains journalistes plus épris de sensationnalisme que de vérité.

Messages

Vous pouvez envoyer des messages de soutien à Nicolas en les adressant à Nicolas.

[comitenpisapia@gmail.com]

Ils seront reproduits sur ce site en ne diffusant que le prénom et la date. Merci !

Ci-contre un bulletin d'adhésion à l'ASNP qu'il est possible de télécharger (il suffit de cliquer gauche sur l'image du bulletin), de remplir et d'adresser au siège social (Maison des Associations, Château des 4 Tours, 13880 Velaux).

Liens Internet

Wikipedia : Air Cocaïne

L'information en question

Extrait du Monde.fr (04/11/2015)

sous la signature de g@moreas.fr

 

Le mystère du vol "Air Cocaïne"

 

[Il est question des pilotes]

 

En fait, ils ont tout nié. Leur passager est arrivé avec une valise et il s'apprêtait à repartir tranquillement avec 26, et cela ne les a pas intrigué ...

 

N'est-ce pas la désignation d'un coupable tout trouvé : le passager du vol ? Une telle affirmation ne relève-t-elle pas de la diffamation ?

Ce journaliste n'a, apparemment, pas suivi l'évolution du procès où il a été démontré qu'aucune des 26 valises n'avait de propriétaire...

Un livre sur l'affaire "Air Cocaïne"

Quelle belle affaire !

 

Deux journalistes français, Marc Leplongeon et Jérôme Pierrat viennent de publier un livre sur cette affaire (1er octobre 2015). Depuis la parution ces journalistes sont invités sur différents médias. Ils sont devenus les "spécialistes" de l'affaire en question !

Remarquons tout d'abord qu'à aucun moment, aucun de ces journalistes ne s'est déplacé à Saint Domingue pour y rencontrer tel ou tel des quatre Français. Lors de la préparation du livre, ils ont refusé d'écouter toutes les parties, notamment celle représentée par Nicolas Pisapia. On peut se demander, comment, dans ces conditions, ils ont pu récolter suffisamment d'informations objectives pour que leurs thèses puissent être considérées comme authentiques.


1) Au cours de l'émission "l'heure du crime" de Jacques Pradel, ils ont ainsi affirmé que Nicolas Pisapia avait varié à plusieurs reprises dans ses déclarations. C'est entièrement faux. On trouvera ci-dessous l'une des toutes premières déclarations de Nicolas Pisapia (avril 2013), faite par l'intermédiaire de son avocat :


-  Qui est M. Nicolas Pisapia ? M. PISAPIA est un entrepreneur français qui se consacre au monde du négoce du marché immobilier.

- Selon ce qui est stipulé dans cet acte, notre représenté se trouvait au moment de ce fait, au TERMINAL D’AVIATION PRIVE, mais messieurs, ce n’est pas un fait illicite le simple fait de se trouver dans un terminal d’aviation privée ! c’est absurde !! Cet entrepreneur serait l’unique ENTREPRENEUR AU MONDE qui a été emprisonné pour avoir été dans l’attente de son vol, sur un terminal d’aviation privée. Ceci est un fait inacceptable qui va à l’encontre des droits fondamentaux auquel notre représenté est investi.

 Messieurs, je vais en rajouter un peu plus en ce qui concerne l’acte d’arrestation flagrante. De même, il n’est pas spécifié à qui appartiennent toutes les valises trouvées dans l’avion suspecté, l’acte d’arrestation flagrante dit seulement qu’on a trouvé 26 valises avec des substances illicites mais ne précise pas à qui elles appartiennent, donc on peut démontrer que notre représenté n’a aucun lien avec lesdites valises, et pour ce motif ne peut être incarcéré comme l’établit l’article 227 n°1 et 17 de nos règles de procédure pénale en vigueur et l’article 40 n°8 de notre constitution.

 

2) Au cours de cette même émission, l'un des deux journalistes a affirmé que Nicolas Pisapia avait divorcé d'avec sa compagne roumaine et qu'avec ses faibles ressources, il n'était pas capable de payer la pension alimentaire de son jeune fils. Ceci est encore faux. Nicolas Pisapia n'a jamais épousé sa compagne roumaine : ils vivaient en union libre et donc ne pouvaient avoir divorcé. De plus, la séparation s'est faite après que Nicolas Pisapia a été arrêté. Dans la même veine, jamais Nicolas Pisapia n'a été astreint à payer à qui que ce soit une pension alimentaire. Il y a quelques mois seulement, une demande de pension alimentaire, déposée par l'ancienne compagne, a été refusée par le tribunal roumain chargé du volet roumain de l'affaire. 

 

Par contre, on peut remarquer que ce livre, qui a certainement été rédigé très rapidement, cite en permanence la juge française, madame Christine Saunier-Ruellan, qui est chargée d'instruire le volet français de l'affaire. Il nous semble hautement improbable de croire que ce juge instructeur ait ouvert ses dossiers à deux journalistes faisant leur propre enquête. Comment peuvent-ils ainsi se prévaloir de cette juge ?

 

Cet ouvrage n'est pas un roman et pourtant on y cite des échanges verbaux, des phrases placées entre guillemets laissant croire qu'il s'agit de propos réellement tenus. S'agit-il d'une nouvelle conception de l'objectivité ?

 


Question :

Quelle est la valeur des affirmations contenues dans l'ouvrage de MM. Leplongeon et Pierrat ? Ils y affirment des éléments sans aucune preuve, voire même inexacts : dans quel but ? Alors que le secret de l'instruction est, en France, à respecter impérativement, on est en droit de se demander à partir de quelles sources ces auteurs "rapportent" des textes figurant en principe dans le dossier d'instruction.

Diaporama

Cliquer sur une miniature pour l'agrandir et faire défiler ensuite.